Adult Stories Forum

Go Back   Adult Stories Forum Histoires de sexe en français Anal

Reply
 
LinkBack Thread Tools Search this Thread Display Modes
DurumOffline
No Avatar
Uyarý:
Profil detaylarýný görmek için üye giriþi yapmalýsýnýz

Üyeliðiniz bulunmuyorsa Kayýt ol linkine týklayarak kayýt olabilirsiniz.

Le festival Celtique

 
Post #1


Le festival CeltiqueNotre vie sexuelle est loin d'être monotone. Nous sommes Alain et moi des complices dans nos fantasmes. Entre jeux d?exhibitions, de candaulismes, BDSM et autres, nous nous amusons bien sans tabous.Mon mari fan d'histoire Viking et de musique Celtique,, il décide de passer un week-end de détente et de plaisir au festival Celtique de Lorient.Nous voilà partis de beau matin pour la Bretagne. Tout en roulant, Alain ne peut s'empêcher de poser sa main sur ma cuisse dénudée et de la remonter jusqu'à mon string. Il me fait un effet incroyable et mon abricot est déjà suintant et brûlant d'impatience à la demande de caresses.cuisse. Pendant quelques kilomètres il me masse doucement le minou. Mon string est tout détrempé de cyprine, au point que j'ai peur de tacher ma robe.Sans finalisé la chose, c'est dans état d'excitation avancée que nous nous arrêtons au restaurant le midi.Pendant le repas, nous faisons la connaissance avec des festivaliers. Je ne suis pas sans les laisser indifférents et au cours du repas les blagues et réflexions grivoises ne font qu?augmenter mon envie de sucer un mec ou de me faire sauter. Nous parlons aussi de culture et d'histoire Viking et sommes passionné par tout ce qu'on peut en apprendre.Après le repas, nous nous sommes dirigés vers le centre ville. Des troupes se produisent, rivalisant de musiques, danses, artisanat de cultures Celtes et Viking.Dans une taverne, où le chouchen et la bière coulent à flot, Nous retombons sur les festivaliers rencontré le midi. Après quelques verres, l'un d'eux nous confit*:«*Je Kif ta meuf.*En plus sa robe est d'une tel transparence que si elle n'en avait pas se serait pareil en contre jour*!*»Je rougi pour la forme et trouve l'idée sympa de les faire bander comme ça et je le remercie d'apprécier ma..... transparence.Grisée par l'alcool, je suis vite pompette et mes inhibitions, si tant est, j'en ai, s'envole rapidement. La discussion dérive immanquablement sur nos expériences sexuelles communes. Trop excitée, je me met à allumer ce type et lui faire du rentre dedans. Insidieusement j'écarte légèrement mes cuisses et déboutonne quelque peu le, haut de ma robe lui dévoilant un décolleté profond dans lequel il se perd. Mais mon manège n'attire pas que les yeux de mon festivalier. D'autre s'intéressent à mon anatomie et je sens que la soirée va être chaude et pleine de rebondissements. Le type nous propose de rejoindre son groupe. Alain accepte avec joie. Nous voilà entraîné dans une sorte de taverne Celtique qui ressemble plus à un Club libertin qu'à un simple troquet. L'ambiance est de bon ton et bien sûr la musique va avec le festival. Ma robe blanche sous l'effet de la lumière noire révèle encore plus sa transparence. Ca a le don de m'exciter et je joue leurs jeux à fond.Il nous présente ses amis et nous nous vautrons dans un canapé de moleskine rouge.Je me retrouve aux beau milieu de ces mâles qui n'ont d'yeux que pour moi*. Surtout que ma robe courte remonte très haut sur mes cuisses. M'exhiber dans cette assemblée devant mon mari est une source de plaisir incroyable pour moi. Pour le grand bonheur d'Alain, je m'offre sans gène à la vue de tous.A un moment mon inconnu se risque à me peloter les seins. Je me laisse faire sans résistance et avec la complicité de mon mari. Subjugué par ma passivité, mon peloteur devient presque intrépide. J'ouvre largement les cuisses et il profite de la situation pour quitter un de mes seins et glisser lentement sa main entre mes cuisses. Il insinue un doigt dans ma fente détrempée et me fait feuler de plaisir. Alors, trois autres viennent participer. Un jeu de mains s?engage.. Ils se mettent à me fouiller tout en me dévorant les seins. Une bouche aspire et mordille un téton dressé. Alain m'embrasse dans le cou et me murmure*:«*Que tes belle entre les mains d'inconnus.*»Des vagues de plaisirs me submergent. Lovée au fond de ce canapé, je profite totalement de ces hommes qui me donnent tant de plaisir sous l??il attentif de mon homme et du public présent.Après repris plusieurs verres, je suis à point pour aller beaucoup plus loin et libérer ma libido sans retenue. Alain m'abandonne totalement aux mains des festivaliers qui me font gémir de plaisir. Il prend un peu de recule pour profiter du spectacle en bon voyeur lubrique. On me met à quatre pattes. L?englouti lentement la queue d'un des mecs dans ma bouche et qu?elle s?est mise à lui faire une longue fellation. Nous aurions pu dire qu?elle jouait avec son sexe dans la bouche. Ma robe troussée sur mon dos, un autre arrache mon string et bouffe mon abricot juteux. Je jette de tant à autre un ?il à Alain qui se régale en me voyant replonger vers la hampe raide que je suce avec gourmandise. Celui qui me bouffait le minou, commence à mordre mes fesses et me faire une feuille de rose. Puis, il écarte mes globes pour dégager mon ?illet palpitant et avec ses doigts il me fourrage le cul sans vergogne. L?inconnu, la queue raide de désir, pose alors son gland sur ma rosette. Je me cambre attendant avec une docilité de femelle en chaleur cette pénétration qui je sais sera douloureuse au début. Je m'acharne un peu plus sur la queue que je suce et cette homme à bout éjacule dans ma bouche aussitôt remplacé par un autre, lorsque le dard du sodomisateur commence sa poussée inexorable dans mon étroit conduit. Je voudrais crier mais la verge qui est dans ma bouche m'en empêche. Devant une assemblée devenue nombreuse, je me fait embrocher par deux festivaliers. Les assauts du mâle sont vigoureux. Mes seins ballottent et s'entrechoquent sous les assauts violent. Je suis saillie comme une chienne et me donne en spectacle en prenant un plaisir fou. Je m'offre toute entière au pieu de chair qui coulisse en moi. Je pars dans un délire orgiaque et sens un orgasme monter au plus profond de mon ventre et m'envahir entièrement. Après un bon moment de sodomie, l'homme se retire de mon colon et éjacule sur mon dos. Mon trou resté béant est aussitôt investi par un autre engin. Je suis devenue une machine à baiser. Je suis prise de convulsions comme une damnée dans un orgasme violent. Après de multiple pénétrations et plusieurs orgasmes dévastateurs, je m'écroule sur la moleskine du canapé. Les couilles vidés, je les entends remercier mon homme de leurs avoir livré une telle salope pour cette soirée*:«*On a jamais eu l'occasion de défoncer une femelle aussi exceptionnelle que ta chienne. T'es un sacré veinard toi mon gars.*»Alain tout en douceur essaye alors de remettre un peu d'ordre à ma tenue malgré le sperme qui me souille. Il me sourit et je sais qu'il est fière de moi.Les jambes en coton, Alain m'aide à rejoindre notre chambre. Je suis trop épuisée pour prendre une douche et il me couche sur le lit toute habillée et puant de sécrétions masculines.Le lendemain matin, je me réveille puante et le sperme séché sur ma peau la tiraille légèrement. J'ai un goût de stupre dans la bouche. En me retournant je vois mon mari qui m'observe en souriant. Son sourire me fait toujours autant craquer. Alors que j'ôte ma robe et me lève pour prendre une douche, il me tire par les cheveux. Je tombe sur le lit et loin d'être rebuté par mon état, il me chevauche à califourchon pour entamer un formidable 69. Il me confit qu'il adore mon odeur de petite fille négligée. Je pousse de piaillement de plaisir en lui pompant le n?ud. Rapidement je ressens les spasme annonciateur de sa jouissance. Il veut se retirer pour me prendre, mais j'en ai décidé autrement et le garde bien en bouche pour déguster sa semence. Dans un grognement de bête, il se déverse en flot discontinue dans ma gorge. Je le bois jusqu?à la dernière goutte.Cette foi, je peu enfin prendre une douche bien mérité et retrouver un aspect plus avenant.Durant le voyage de retour, de la musique Celte en tête et pleins d'images obscènes se bousculant dans ma tête, je m'assoupis avant même la sortie de Lorient. Je ne me réveille qu'à quelques encablures de notre maison.Avec un regard plein de candeur, je sors de la voiture en lui disant*avec mon sourire mutin :«*J'adore l'histoire Viking et la musique Celte mon chéri.*»
04-15-2021, at 01:18 PM
Alýntý
Reply

Thread Tools Search this Thread
Search this Thread:

Advanced Search
Display Modes



Powered by vBulletin® Version 3.8.11
Copyright ©2000 - 2021, vBulletin Solutions Inc.
izmir escort escort izmir gaziantep escort poker oyna poker oyna poker oyna poker oyna poker oyna izmir escort malatya escort bayan kayseri escort bayan eryaman escort bayan pendik escort bayan tuzla escort bayan kartal escort bayan kurtköy escort bayan ankara escort ... bursa escort bursa escort bursa escort ... kayseri escort izmir escort