Adult Stories Forum

Go Back   Adult Stories Forum Histoires de sexe en français Anal

Reply
 
LinkBack Thread Tools Search this Thread Display Modes
DurumOffline
No Avatar
Uyarý:
Profil detaylarýný görmek için üye giriþi yapmalýsýnýz

Üyeliðiniz bulunmuyorsa Kayýt ol linkine týklayarak kayýt olabilirsiniz.

Trio i****tueux

 
Post #1


Trio i****tueuxTrio i****tueuxNous avons loué un studio où nous nous retrouvons pour trois jours d'un grandWE. Pour le moment, nous ne sommes que trois, toi mon neveu John d'amour, moita tante Lolo et ta maman Edwige.Ton papa et ton oncle ne nous rejoindrons que le lendemain et durant cettenuit à venir nous serons tous les trois. J'ai ma chambre, toi mon chéri tu asla tienne juste à côté de la mienne et celle de ta maman se trouve au mêmepalier.Je suis dans mon lit, je ne dors pas, je suis trop en manque de toi et commenous l'avions convenus tous les deux, je viendrais te retrouver dans ta chambrepour profiter d'une nuit de sexe une fois que ta maman sera endormie .L'excitation et l'envie, le désir nous empêchaient de fermer les yeux etheureusement ma soeur aînée avait prétexté d'être fatiguée pour aller secoucher assez tôt. J'avais gardé juste mes bas dim up noirs pour t'exciterencore plus et je me caressais doucement en pensant à toi.Je n'ai pu me retenir plus longtemps et je me suis levée seins et chatte nuejuste avec mes bas pour me diriger directement dans ta chambre dont la porteétait entrouverte comme nous l'avions convenu.Je suis arrivée sur le palier, j'ai vue ta lampe de chevet allumée memontrant que tu ne dormais pas, et que de ton côté aussi tu attendais aussi maprésence et surtout mes orifices. Je suis entrée dans ta chambre, repoussant laporte entrebâillée sans la fermer afin de ne pas faire de bruit pour ne pasréveiller ta maman.Je me suis approché de ton lit et tu avais les yeux grands ouverts et fixéssur mes tétons déjà tout dressés et mon triangle noir de poils qui masquait meslèvres.Je me suis accroupie, cuisses écartées te dévoilant ma chatte ouverte ettrempée et je t'ai fait un doux bécot sur tes lèvres douces.Tata Lolo viens sur moi que je lèche le jus de ta chatte pendant que tu mesuces la queue. Ca fait trop longtemps que j'attends de goûter à nouveau tonjus.Moi aussi mon chéri John, j'ai envie de sucer ta queue comme tu n'as jamaisencore été sucé par ta tante Laurence.Mais il ne faut pas faire de bruit et jouir en silence, car ta maman ne dortpas trop loin et il ne faudrait pas la réveiller par nos cris de plaisir.Je tire sur le drap et je découvre ta queue bien bandée, tu es nu sous ledrap. Je m'allonge au dessus de toi offrant à ta bouche d'adolescent ma chattetoute luisante de mouille ; alors que je pose mes lèvres sur le bout de taqueue et te décalotte le gland jusqu'à enfourner ta bite entièrement dans mabouche jusqu'à sentir tes petites couilles bien pleines. Tu me lèches la chattecomme un amour mon chéri John, je coule dans ta bouche alors que mes lèvresquittent ta jeune bite pour glisser ma langue entre tes fesses sur ta rondellevierge.Nous sommes dans notre monde à nous deux, celui du sexe et de l'i****te et noust'entendons pas la venue de ta maman qui se présente nue devant nous.Surpris et ne sachant que faire et que dire. Nous sommes stoppés dans nosébats et j'ai toujours ma langue entre tes fesses et toi la tienne sur machatte.Nous ne disons rien, je me dis que si Edwige est nue devant nous et n'aexprimer aucune colère, ni surprise à nous voir tous deux de la sorte en trainde forniquer, c'est que ta maman participerait bien à nos jeux sexuels.Je me lève laissant ma place, et j'invite ta maman à venir nous rejoindre,elle ne dit mot et s'allonge, cuisses écartées, la chatte déjà luisante deplaisir, sur ton lit trop étroit pour nous trois.Tu regardes sa fente gonflée d'excitation, sa toison est plus étendue que lamienne, ses poils sont plus clairs et ses lèvres se dévoilent aisément sous leduvet de sa chatte. Ses seins un peu plus tombants que ceux de ta tanteLaurence ont de larges aréoles foncés et des bouts très longs.Je me positionne à genoux à côté de ton lit à hauteur de ma soeur et de tamaman< John, lèches lui la chatte comme tu sais si bien le faire à tata Laurence >Tu glisses ta tête entre ses cuisses et sent le parfum musqué de sa chatte ettu commences à appliquer la pointe de ta langue sur ses grandes lèvres toutesgonflées de désir.Tu redoutais un peu qu'elle n'accepte point cette caresse mais au contraireelle tend son con vers ta bouche pour que tu la fouille encore plus avec tapetite langue si douce que je connais si bien.Je te regarde faire alors que je sens une main parcourir mon corps, ellecaresse mon sein et pince mon téton entre deux doigts puis descend sur monventre pour arriver à la fourche des mes cuisses et venir fouiller mon contrempé alors que tu as la tête entre les cuisses de ta maman, je sais que ce nesont pas tes doigts qui me fouillent et je ne pensais nullement qu' Edwige, tamaman et ma soeur avait des goûts de sexe envers les femmes et encore moinsenvers sa soeur Laurence.Ta maman Edwige retire ses doigts de ma fente et les porte à sa bouchegoûtant à ma mouille ce qui n'a pas l'air de lui déplaire bien au contraire.Elle a des soubresauts de plaisir et son corps se tend parfois comme un arc,je sais que tu n'y es pas étranger et que tu vas arriver à lui donner lajouissance comme tu la donnes à ta tata Lolo lorsque tu la lèches.Ces soubresauts sont de plus en plus fréquents et Edwige passe sa mainderrière mon cou ce qui m'oblige à me pencher vers elle et sans me demander sije le désir ou pas, elle colle mes lèvres sur les siennes et cherche à mefouiller la bouche avec sa langue. Elle arrive à ses fins et mélange sa langueà la mienne dans un baiser profond comme nous le faisons parfois tous les deuxmon chéri John. C'est la première fois qu'une femme et de plus ma soeur glissesa langue dans ma bouche.Je ne savais pas que ta maman aimait l'amour au féminin et également quel'i****te ne la dérangeait nullement car embrasser avec la langue sa propresoeur est déjà un geste i****tueux. Et nous sommes loin encore d'être étonnéspar le comportement de ta maman.Elle vient de m'embrasser aussi chaudement car tu es arrivé à la faire jouiravec ta langue sur sa chatte.A présent elle me laisse un peu de côté pour s'occuper de toi.Tu as la queue toute bandée et si dure, une forte envie que l'on s'occupe detoi. Ta maman t'attire vers toi et prends ta queue entre ses doigts pourcommencer à te branler doucement, décalottant ton gland d'où perle déjà unegoutte tant sa caresse est douce et le fait que ce soit la première foisqu'Edwige te touche la queue de la sorte t'excite encore plus mon petit John.Ses caresses s'attardent sur ta queue et tes couilles pleines, sont regard estfixé dans le tien.Mon fils, je t'ai bien vue te faire sucer la queue que tu as fort belle et bienmontée pour tes douze ans, maman aussi va te sucer et goûter à ton jus et puistu me montreras tout ce que ta tata Lolo, ma salope de soeur a pu t'apprendretout ce que vous avez déjà fait ensemble.Vraiment tout maman Edwige ?Oui mon fils chéri, tout.Ma soeur se met à emboucher ta queue et te suce profondément, elle sait lefaire aussi bien que moi et sans mal elle arrive à te faire pousser des cris deplaisir, de jouissance alors que tu te vides dans sa bouche, des longs etabondants jets de sperme bien liquide et elle n'en perd point une goûte,t'avalant avec délice tandis que je te regarde jouir pour la première fois avecta maman.Comme Edwige t'a demander de lui montrer tout ce que nous nous faisons toitet moi mon chéri John, tu prends l'initiative.Maman puisque tu veux tout savoir de ce que tata Laurence m'a appris et ce queje lui ai fait aussi aimé et découvrir, tu n'as qu'à te laisser faire par tonfils John. Commence par te mettre sur le dos cuisses largement écartées que jete prenne la chatte et me vide en toi maman chérie.Puisque tu en veux tu vas en avoir, car tu es loin de connaître encore tout ceque nous faisons.Edwige écarte les cuisses comme tu le lui as 'ordonné' et sa chatte, sa vulvebéante de mouille t'est toute offerte.Tu te glisses entre ses cuisses comme tu l'as déjà fait avec ta tata et tului lèches sa belle moule de femme aux poils trempés par la cyprine qui s'enécoule, puis tu écartes le cul maternel pour glisser ta langue sur sonoeillet.Tu lui lèches le cul aussi bien que tu l'as fait avec moi mon chéri et tamaman apprécie selon ses soupirs de plaisir. Pour la combler totalement etcomme elle demande à savoir ce que nous avons pratiqué déjà tous les deux monamour, tu viens te glisser entre ses cuisses, la bite toute dure et tu luienfonces d'un coup ton sexe dans la chatte ouverte qui n'attend que ça.Elle gémie non pas de douleur, mais de plaisirs.Tu t'enfonces à fond dans son vagin et fais de longs et profonds vas et vientdans la gaine brulante et humide de son con.Je suis un jalouse de te voir ainsi remplir la chatte de ta maman de ton spermeque j'aime tant alors que je ne peux que vous regarder.Toi qui es en train de vider tes petites couilles pleines dans le ventre deta maman Edwige, et moi qui ne demande qu'à m'offrir, à donner tout de moncorps pour toi et avec toi mon chéri John.Ta maman se met à jouire dans de longs cris alors que tu lui emplis le con deta semence et je me dis en moi, j'espère qu'il ne va pas féconder sa mamantant tu as paru te vider longuement et intensément dans son ventre.Alors que tu as fortement éjaculé dans la vulve de ta maman , elles'adresse à moi tandis que ton sperme commence à couler entre la raie de sesfesses tant tu l'as inondée.J'ai pu aussi bien voir le plaisir que tu as eu de te vider dans le ventre deta maman.Lolo viens me lécher un peu pour essuyer le sperme de ton petit neveu John.Je n'ai même pas le temps de répondre qu'Edwige me colle la tête entre sescuisses et je lape le trop plein de sperme qui coule hors de sa chatte et malangue curieuse va même jusqu' à son oeillet entre ses fesses.Lécher le cul d'une femme et de plus celui de ma soeur est pour moi quelquepeu nouveau et un peu répugnant mais comme c'est ton sperme à toi mon chéri jeme libère de ce tabou, et je suis ravie de pouvoir goûter un peu de ton spermeencore tiède et je trouve que le cul de ma soeur est très sensible sous malangue agile.Puisque ta maman veut tout savoir de nos pratiques i****tueuses, tu nousdemandes à toutes deux de nous allonger sur le dos cuisses écartées.Tu ne me laisses pas de côté et je m'empresse d'écarter largement mes cuissest'offrant ma chatte mouillée comme jamais. Je ne sais pas encore ce que tu vasnous faire subire mais je suis prête à tout avec toi mon John chéri.Maman tu veux voir ce que j'ai déjà fait avec tata Laurence, pour toi ça vaencore mieux glisser car tu es pleine de mon sperme.Tu commence par introduire tes doigts dans le vagin de ta maman et de ton autremain tu fais de même avec ma chatte, trois doigts puis quatre, je sais àprésent que tu vas nous mettre à chacune ta main entière dans la chatte et jeme rappel la fois où tu m'avais fait mon premier fist, tu m'avais rendu follede jouissance.Pour ta maman Edwige c'est une découverte qu'elle apprécie, bien que tamain ne soit pas encore entièrement dans son con. Malgré l'absence de spermedans ma chatte tu arrives mon chéri à me pénétrer aisément tant je suis excitéeet tu parviens en premier à mettre ta main entière dans la chatte de ta mamanpuis dans la mienne. Tes mains sont dans nos cons et tu nous fouilles la chattetrès fortement et profondément.Ma soeur et moi avons le visage tourné l'une vers l'autre et nous nousregardons. Nos bouches sont toutes proches et Edwige à nouveau me colle seslèvres sur les siennes, je ne résiste point quand ses lèvres se posent sur lesmiennes et que de sa langue elle me fouille la bouche et enroule la sienne à mamienne dans un baiser profond.Pourtant je ne suis pas bie mais me faire embrasser à ce moment même par masoeur me procure un certain plaisir sans tabou. Je réponds très fort à sonbaiser et je l'embrasse avec volupté car je suis sur le point de jouire alorsque ta main ma fouille profondément le con.Il en est de même pour ta maman et ma soeur. Nous jouissons toutes deux nemême temps très fortement et lorsque tu retires tes mains de nos chattes tuoffres à ma bouche celle qui a pénétrer la chatte de ta maman et tu donnes àEdwige celle qui m'a donner tant de jouissance. Nous léchons mutuellement tesdoigts, pour moi la mouille de ma soeur et vice-versa.Edwige a encore deux choses à découvrir de nos jeux sexuels, tu ne l'as asencore prise par derrière, l'enculer comme j'aime que tu me prennes le cul etle summum sera de lui faire goûter nos jeux de pisse. Pour lui prendre le culcomme elle veut tout connaître de nous deux toi mon neveu chéri et ta tataLaurence, je te laisse prendre l'initiative afin que tu lui enfiles ta tige, tabite à nouveau toute dressée pour lui fourrer son cul. Tu t'es déjà vider danssa bouche et son con, il ne te reste plus qu'un trou à combler.Maman tu veux continuer à savoir ce que tata et moi faisons ? si oui tu dois medonner ton cul.Oui mon fils chéri, je veux tout savoir de vous, tu vas me prendre par le cul,ton papa le fait et je veux que mon fils connaisse au moins une fois le faitd'enculer sa propre maman. Ta tante aime bien aussi que tu l'encules ?Oui maman, tata Laurence je l'encule, elle aime que la prenne par le cul et jevais te montrer comment je lui prends le culTu fais mettre ta maman en position de levrette alors que je me trouve toujoursallongée sur le sol et ma soeur se trouve juste au dessus de moi. Je ne voisrien de ce que tu peux faire à ta maman, mais elle me décrie les choses que tului fais.Lolo, John te lèche la rondelle avant de te piner le cul, il est en train de melécher le cul et il a la langue si douce, c'est toi qui lui a appris ?Non Edwige, c'est lui seul qui m'a enculé sans que je lui dise comment faire etil sait le faire en douceur. Tu aimes ?Oui c'est trop bon , je sens à présent son gland contre ma rondelle quis'enfonce et il ne fait pas mal bien au contraire. Têtes moi les bouts masalope de Lolo pendant qu'il me la mets dans le cul;Je prends ses tétons entre mes lèvres et je lui tête les seins comme quand tuétais bébé. Ce n'est pas très aisé de lui sucer les bouts quand tu te mets àlui défoncer le cul, tes coups de butoir la font bouger et je sais au momentoù tu éjacules dans son cul et que vous prenez votre plaisir. Ses tétonsquittent ma bouche, Edwige relève son torse et pousse un cri de jouissance sifort que je sais qu'elle sent ton sperme chaud lui envahir les intestins.Tu viens d'enculer ta maman et elle à eue une jouissance terrible. Rassasiéspar cette folle conduite de sexe et tous trois comblés, nous décidons d'allerprendre une douche. La baignoire est assez grande pour accueillir deuxpersonnes allongées et une troisième debout ou à genoux au dessus de nous.Tu me demandes mon chéri de m'allonger dans la baignoire alors que ta mamanreste debout en dehors et tu lui demandes à nouveau :Tu veux vraiment voir ce que ton fils John à fait, une chose à que ta soeurLolo ne connaissait pas et qu'elle partage à présent avec moi ?Oui mon chéri montres-moi sur ma soeur ce que tu as pu lui faire accepter detoi.Tu entres dans la baignoire et te positionne au-dessus de moi, ta bite estmolle et tu décalottes ton gland. Je sais moi, ta tata Laurence que tu vas mefaire goûter à ta pisse et je suis prête déjà à accueillir tes jets chauds etjaunes de pisse sur mon corps de haut en bas. Quelques gouttes de liquide doréfusent sur mon ventre puis ce sont des jets que tu diriges d'abord sur messeins et plus haut sur mon visage.Ton urine chaude se déverse sur mes cheveux et vient inonder ma bouche quej'ai grande ouverte avalant tes flots de pisse dorée. Voyant cela ta maman estquelque peu étonnée par cette pratique mais n'est pas dégoûtée pour autant.Mon fils John, tu goûtes aussi au pipi de ta tante ?Oui maman, c'est moi qui lui ai fait découvrir mon goût pour l'urine et aprèsy avoir goûté et aimé nous échangeons nos pipis. Maman tu nous as surpris tataLolo et moi alors que nous pensions que tu étais endormie.Mon John, je me suis levée parce que justement j'avais envie de pipi et je merendais aux toilettes quand j'ai aperçue la porte entrebâillée de ta chambre,la lumière, et que je vous ai vue toi et ta tante en train de vous léchermutuellement. Du coup je ne suis pas allé faire pipi et là après tout ce que jeviens de vivre avec vous deux j'ai toujours cette envie que je n'ai puassouvir, me vider la vessie qui est pleine.Je vais m'allonger à coté de tata Laurence et tu vas faire sur nous si tu asenvie tant que ça, moi je serais très heureux que ma maman Edwige me fasse pipidessus et de te boire aussi.Ta maman n'opposant aucun refus à ta proposition se mis debout dans labaignoire alors que nous étions tout les deux allongés côte à côte. Se plaçantau dessus de ton torse imberbe et de mes seins, des premiers jets de pissefusèrent de sa chatte qu'elle écartait de ses doigts, nous dévoilant son méaturinaire, ce geste d'une grande obscénité nous remplissait d'excitation,soudain elle inonda nos torses dénudés, puis elle se déplaça, remontantjusqu'à ce que son urine atteigne mon visage. Sous la pression de ces jetspuissants et chauds, je cherchais de l'air et pour cela j'ouvris la bouche cequi donna comme résultat que j'avalais une rasade de pisse de ta maman et de masoeur Edwige.A part la tienne c'était la première fois que j'avais en bouche une autreurine que la tienne mon neveu John et elle n'était pas désagréable à avaleravec son goût quelque peu sucré.A son tour, ce fut à ta maman suivant ton désir, de se coucher dans labaignoire et je pu me 'venger' sur elle de ce qu'elle m'avait faite boire sonurine et je ne me privais pas de l'arroser copieusement.Tu en fis de même sur nous lorsque je me suis allongée aux côtés de ta maman,ma soeur. Tu avais encore bien des réserves car tu t'es vidé longuement surnous deux, nous arrosant copieusement de ta douche dorée. J'ouvraisgrand la bouche pour avaler le plus possible ton liquide d'amour et chaud etj'en gardai une bonne goulée dans ma bouche une fois que tu avais émis tesdernières gouttes. Edwige avait les cheveux et le visage tout mouillés de tapisse et pour combler le tout ne sachant si elle avait bue ne serrait-ce queune gorgée de ton liquide doré cette fois c'est moi qui me tournai vers masoeur et portai mes lèvres aux siennes.Dés qu'elle ouvrit la bouche je fis couler dans sa gorge les gorgées de tapisse divine que j'avais gardé en moi afin d'en faire profiter ta maman quin'eue d'autre recours que d'avaler ton liquide encore chaud et sucré. Nousavions réussi à lui faire connaître notre amour de l'urine puisqu'elle voulaittout savoir de ce que nous faisons tous deux en matière de sexe.Il se fit très tard et nus avons pris tous trois une bonne douche pour nousnettoyer vraiment. Je pensais de ce fait que j'allais pouvoir passer la nuitavec toi mon chéri John ou avec ta maman Edwige au moins mais ce ne fut pas lecas. Je ne saurais que dire sur le comportement de ma soeur, si c'était de lajalousie ou autre mais elle avait quand même bien profitée et admise nosrelations de cul i****tueuses à trois mais non seulement sa décision futintransigeante et ferme. Tu devais réintégrer seul ton lit et moi le mien.De plus devant toi elle me fit part de cette chose :Ma chère soeur Laurence, tu as bien su déniaiser mon fils John au point de ledépraver totalement sexuellement. Tu crois que je n'ai jamais remarquée quequand tu venais chez nous avec tes jupes courtes et que tu montrais tes cuisseset ta culotte alors que John était présent il ne se privait pas de regarderentre tes cuisses ma chère soeur .Lolo.IL y en a un autre qui ne se privait pas non plus de te reluquer. Ton cherbeau-frère, qui n'arrête pas de te mater et même une fois de te caresser lescuisses alors que nous étions en repas de famille et j'ai bien vue sa main seposer sur tes cuisses. Au début peut-être tu as essayé de le repousser mais iln'a pas eu beaucoup à insister pour que tu le laisses te peloter les cuisses.Nous avons passé un bon moment entre nous trois mais je devrais te punir pouravoir dévergondé mon fils John sexuellement et ta punition sera peut-êtreagréable ou pas.Que veux- tu dire par punition Edwige ? Tu as bien prie ton plaisir avec Johnet moi aussi ce soir et même je me suis laissée faire par tes côtés lesbiensalors que je n'avais jamais connue ce plaisir avec une femme et qui plus est mapropre soeur. Mais je me rends compte que nous sommes toutes les deux degrandes vicieuses ;Cela c'était tout à l'heure ma chère Lolo et en parlant de punition je ne dirairien, mais tu devras en contre- partie te faire baiser par mon mari , ton beau-frère, comme une chienne, car il me parle souvent de toi, même quand il mebaise, il a une envie folle de te prendre par tous les trous.Ce n'est qu'un jeu Edwige de me dévoiler à ton mari, et il m'a juste caresséles cuisses sans plus. Car il n'est pas très attirant et il doit être assezpervers comme homme. Je pense que cela ne lui déplairait nullement de se fairesa belle-soeur Laurence, bien au contraire. Et en effet, c'est un pervers, ilne manque jamais d'inspirations, et tu vas pouvoir préparer tes belles fesses,d'ailleurs je vais te faire une confession, j'ai adorée te manger la chatte etje participerai à ton éducation, quand Claude te prendra en main, car il arrivedemain, et je crois que cela va bien te plaire.Et même si tu as raison, ma chère soeur Laurence, tu dois quand même payerquelque part ce que tu as fais avec mon fils John et c'est lui alors qui vadécider si je t'envois ton cher beau-frère se satisfaire avec toi et Johnpourra même vérifier discrètement que cela s'est passé.Bien sûr tu es présent lors de cette conversation et rien ne t'échappe, tamaman le sait, et c'est pourquoi elle ne s'est pas privée de le dire en taprésence.C'est John qui va décider de ta punition si tu vas la subire ou pas. Tu seraisencore bien capable de prendre du plaisir si mon mari venait te baiser alorsque je préférerai le contraire mais avec toi Laurence on ne sait pas.John me dira sa décision dés demain matin. A présent tout le monde au lit etdans son lit respectif.J'ai bien entendu les propos de Maman, je reste très excité par le déroulementde cette soirée, bien sur, mon amour pour Lolo est intacte et rien au monde nepourrai m'en détourner, mais cette nouvelle expérience à trois m'à ouvert lessens, et mon naturel curieux en matière de sexualité me commande d'aller plusloin dans ces jeux sexuels avec ma tante adorée ; Et puis je la connais troppour savoir son gout pour l'innovation, et si mon père est si pervers, il vasans doute initier ma tante à de nouvelles pratiques et peut-être me faireparticiper .Maman que j'ai si bien baisé en compagnie de ma tante Lolo, vient me voir dansma chambre, je ne dors pas, et je suis nu sur le lit.Elle-même n'est revêtue que d'une simple nuisette qui laisse apparaître sonpubis à l'abondante toison et qui dévoile ses fesses, qui tiennent encore pasmal ( Maman à cinquante deux ans ), elle s'approche de mon lit et découvre quema queue est à moitié tendue, elle s'assoit sur le lit et se penche vers moipour m'embrasser,Tout naturellement elle colle ses lèvres sur ma bouche et me roule un patin quime met dans tous mes états, je bande et la vicieuse me prend la bite et mebranle doucement.< Alors mon petit tu la baises depuis longtemps ta tante, >Je ne réponds pas car je suis tétanisé, < Tu peux me le dire après ce que nousavons fait ce soir plus rien ne sera comme avant, et il faudra que tum'accordes un peu de temps mon fils chéri >Ce faisant elle se détache de mon visage d'adolescent et me prend la queue enbouche et commence à me sucer en me caressant les couilles ; ne jouis pas petitvicieux, je la veux dans mon cul, mais avant dis-moi, je peux en parler à tonpère, hein tu veux bien, et puis tu sais ta tante et moi, nous sommes faites dumême bois, c'est une grande amoureuse, mais moi je suis une vicieuse, et c'estton père qui m'a tout appris, il m'oblige à des pratiques sexuelles inavouableset il adore les petites filles de dix à douze ans, et c'est moi qui lesprépares avec ma langue et ma collection de godes ceinture ;Tu veux bien qu'il baise et qu'il encule ta douce tatie, tu sais tu serasinvité et tu verras comme elle prendra du plaisir.Maman m'enjambe et elle place elle-même mon gland tendu sur sa rondelle, puiselle se laisse retomber sur mon ventre, j'ai les couilles à ras de son anneau,puis elle monte et descend sur ma petite tige.< Vas-y petit monstre encules ta Maman, fais moi tout ce que tu fais à tatante, je veux que tu me fasses jouir, ah baiser avec son propre fils, quelbonheur, Edwige , ma mère se comporte comme une catin, elle se triture le clitoet se tord la pointe d'un sein, j'ai du mal à me retenir, je me concentre pourne pas envoyer la purée au fond de la gaine tiède de l'anus ;Soudain ma mère pousse un cri de bête et je sens de grosses déflaquées quim'inondent le ventre, alors je laisse partir le flot de sperme qui me taraudeles bourses, je jute dans le cul maternel, je jouis à mon tour, Maman se laissealler et je sens qu'elle pisse de bonheur sur moi, qui est toujours la queuefichée dans son cul.Je viens de comprendre, pourquoi elle voulait que je retourne dans ma chambre.J'ai les larmes qui me remplissent les yeux, je pense à ma Lolo, j'ail'impression de l'avoir trompée, Lolo je t'aime.Et puis je me pose la question, comment papa vat-il réagir, de plus je sais quec'est un vrais pervers, je l'ai souvent entendu fessée Edwige ma mère la nuitaprès l'avoir baisée..... mais il me semblait qu'elle avait l'air d'aimer ça,alors ?En fait, il ne s'est rien passé le lendemain, nous sommes rentré à la maisonmoi avec Lolo, et maman chez elle, car il nous restait quelques jours devacances, Claude appela deux jours plus tard pour dire à ma tante avec un peude mystère dans la voie, Laurence, bonjours, votre séjour avec ta soeur à étéexcellent d'après ce que je sais, et bien c'est décidé, c'est moi qui viendraivous chercher, mais j'arriverai le vendredi soir, ça nous laissera un peu detemps libre, d'accord Lolo.A mon petit neveu vicieux, celui qui m'a innitié, celui avec qui je partagetous mes fantasmes, même les plus débridés, mais sachez que ce ne sont que desfantasmes. Merci petit chéri.N'oubliez jamais que cela doit rester des fantasmes ...forcer un enfant au sexe dans la vie réelle mérite la prison
09-01-2021, at 07:18 PM
Alýntý
Reply

Thread Tools Search this Thread
Search this Thread:

Advanced Search
Display Modes



Powered by vBulletin® Version 3.8.11
Copyright ©2000 - 2021, vBulletin Solutions Inc.
izmir escort escort izmir gaziantep escort poker oyna poker oyna poker oyna poker oyna poker oyna izmir escort malatya escort bayan kayseri escort bayan eryaman escort bayan pendik escort bayan tuzla escort bayan kartal escort bayan kurtköy escort bayan ankara escort ... bursa escort bursa escort bursa escort ... kayseri escort izmir escort